18 réflexions au sujet de « Conséquences »

  1. Bulu

    Ben, je ne t’ai pas beaucoup vue (et surtout qu’en photo) mais je te trouve jolie °u°
    moi aussi j’ai plein de complexe, j’ai même remarqué que c’était parfois par phases, des fois ce sont mes cuisses celluliteuses, parfois mes bras trop épais… Tout un tas de choses que je voudrais changer et sur lesquelles je ne peux pas faire grand chose même au prix de multiples tentatives (sport, régime, « punition » comme « non tu ne mangeras pas de glaces t’es moche »)… On souffre de ne pas s’accepter, on souffre de la non acceptation des autres et on souffre de ce qu’on se fait endurer pour que le physique change et je suis d’accord avec toi, pourquoi ne pas s’accepter, accepter les autres et garder en parallèle une bonne hygiène de vie ? (le moral en faisant partie)
    Comme tu le dis, la société se charge de nous former à ne pas nous accepter, changeons la société !

    Répondre
  2. MaQ

    Mais enfin, si tu plais à ton Vilain, c’est pas le plus important ?
    Je veux dire, bien sûr les complexes, c’est chiant et ça nous bouffe la vie en nous retournant le cerveau, et même si je ne sais pas quel est cette « différence » que tu as à cacher l’été, ici là, je crois que les plus gênés sont justement tes proches, non ? Toi tu vis ta vie, ce serait merveilleux et tellement plus simple s’ils te laissaient le droit d’être différente et heureuse…
    Après, oui je suis rêveuse et idéaliste, puis je sais bien que c’est loin d’être aussi facile à dire qu’à vivre. =x

    Répondre
  3. bulle

    Comme je comprends…une toute petite remarque qui peut sembler anodine peut avoir des conséquences sur l’image que l’on a de soi-même…et ce qu’il y a de frustrant c’est que les compliments que l’on reçoit ne permet pas d’effacer comme d’un coup de baguettes magiques les « mauvaises choses » qu’on a entendu…et effectivement, parfois, les proches ne se rendent même pas compte de l’impact de leurs mots…

    Répondre
  4. Aline - La Homemade Box

    C’est pas facile de vivre avec des complexes, tout le monde en a mais chacun les combat à sa manière.
    Même si les avis des autres que tu as reçu appartiennent au passé, je comprends que cela t’affectent encore aujourd’hui mais c’est à toi, aujourd’hui, de dépasser les craintes de te montrer.
    Et si jamais, ils ouvrent encore la bouche, cette fois, tu pourras leur dire une bonne fois pour toutes ce que tu en penses de leur jugement et ils n’oseront plus en faire et donc eh bien, tu pourras enfin être libre!

    Répondre
  5. Mélanie

    Bonjour,

    Je veux absolument te remercier pour ce post. MERCI MERCI et re-MERCI
    Je suis comme tu peux l’imaginer également dans ton cas.
    J’ai eu beaucoup de complexes dans ma vie et j’en ai surmonté beaucoup, j’assume maintenant mon nez en patate parce que non tout le monde ne peux pas être Audrey Hepburn, mes cheveux de laine parce que j’ai fait du mouton/caniche ma marque de fabrique, mes jambes translucide parce que au japon c’est tendance (et c’est pas si loin le japon … enfin ça va quoi).
    Mais y a des complexes qui partent pas, des complexes qui ont fait déguerpir les maillots de bains de mon armoire (et l’activité qui va avec) depuis plus de trois ans maintenant. Et c’est pas quelque chose que je peux changer (c’est pas une histoire de régime, c’est pas un problème de muscle ou de gras).
    Tous ça je le savais déjà mais ce sur quoi ton article ma éveillé ce sont les commentaires de mes proches.
    Quand on me faisait une réflexion au tout début et que je parlais à ma mère de l’effet que ça me faisait j’avais le droit à « oh ça va n’en fait pas toute une montagne, elle/il l’a juste dit comme ça !! ».
    Et puis encore aujourd’hui c’est ce que je me dis, quand j’essaie de ne pas paraître vexée, dans ma tête je m’entend dire « si t’es moche, t’es moche, y en faut bien, tout le monde n’est pas un mannequin, n’en fait pas toute une montagne ».
    Mais je m’en rend compte en te lisant que d’avoir à me dire ça c’est pas juste et que ça devrait pas être le cas.
    Alors MERCI

    Maintenant la triste vérité est que si je partage ton post ou l’envoie aux quelques gens au courant de mon problème (oui parce que je peux aussi le dissimuler en hivers) j’aurais le droit à des retour qui voudront plus ou moins dire « ouais d’accord mais quand même tu trouves pas que t’en fait toute une montagne ? »

    Dans l’adversité des regards, reçois toute mon admiration noble blogueuse.
    cordialement Mélanie

    Répondre
  6. Myrtille

    OMG…

    Gloups….j’en ai la gorge nouée…Tellement tes ressentis sont les miens (et punaise, moi j’ai 41 ans, ça duuuure…)

    Merci à toi Nepsie.
    Merci 1000 fois, d’exprimer « ça » (ce foutu « ça ») mieux que je ne le ferai jamais..

    Vraiment MERCI.
    Bonne et longue vie à toi, La Vraie et Unique Miss Gentille
    Myrtille

    Répondre
  7. Christine

    Promis Nepsie, je ferai gaffe désormais ! Je me rends compte que j’en ai fait des remarques, juste comme ça, inutiles…parce que je suis très observatrice et que j’ai parlé tout haut trop vite….
    Merci pour cette note qui m’ouvre les yeux.

    Répondre
  8. Ping : Revue du web #23 | Mnêmosunê

  9. Petunia Claque

    Merci pour cette note qui parle à beaucoup, et à moi, du coup.
    Mes soucis datent de mon enfance et ma mère me disait :
    « Moi je ne complexe plus depuis que j’ose me montrer à la plage près de femmes décomplexées ! »
    Depuis, j’aime observer les gens décomplexés, ils me fascinent et je les admire profondément, tout en relativisant mes propres soucis. Ils ont dépassé les remarques perfides et idiotes et vivent leur vie en toute liberté.
    Pour exemple, je suis totalement fascinée par le personnage principal de la série « Girls », joué par Lena Dunham qui assume et joue de son corps hors norme. Elle en fait des tonnes mais elle me fait du bien à l’âme, et rééduque mon regard sur la féminité, déformé depuis mon enfance.

    Répondre
  10. Smurk

    Yo. Si je puis me permettre, et c’est aussi un des principes de bienveillance, j’ajouterais que c’est inutile et tout aussi dommageable de faire une critique positive sur le physique de quelqu’un. Comme en matiere d’education ou tout simplement de communication entre adultes, on ne devrait complimenter que ce qui merite d’etre complimente, un comportement par exemple. On ne peut pas dire « tu as de jolis yeux », ca ne rime a rien, c’est subjectif et tu n’es pas responsable pour tes yeux de toute facon. On devrait plutot dire par exemple : j’aime bien le fard a paupiere que tu as choisi aujourd’hui. « J’aime » c’est l’autre, ca ne te concerne pas toi-meme, tu n’es pas responsable pour les sentiments que les autres ont sur tel ou tel sujet. « ce fard a paupiere que tu as choisi », c’est donc pas un truc inne, c’est un comportement, c’est un geste, un truc que tu as choisi de faire. Bien sur, on ferait mieux de se taire plutot que de chercher a donner notre approbation sur tout et n’importe quoi, mais quitte a faire un compliment autant le faire bien. L’inconvenient de faire un compliment, qu’il soit bien tourne ou pas, c’est qu’il implique un jugement aussi. Si on dit « j’aime bien ta jupe », ca veut dire quoi sur la jupe que tu avais hier ? ca va encore te mettre de la pression demain matin au moment de choisir tes habits. Un compliment, c’est juste une critique negative a retardement. Je me souviens avoir lu recemment plein de commentaires super positifs a propos de telle personne connue (sur internet) qui avait perdu plein de poids. C’etait « wahou, tu es super beau maintenant » et « bravo ! » etc etc etc. Oui mais non. 1/ cette personne s’aime peut-etre mieux quand elle a plein de formes et ca l’emmerde quand on la felicite parce qu’elle est maigre, 2/ elle reprendra sans doute du poids un jours, et alors la quoi ? on lui jettera des pierres ?

    Répondre
  11. Madimado

    Oui, il y a des petites remarques qui font beaucoup de dégâts !
    Ca m’a pris du temps pour mettre mes complexes de côté. Ils n’ont pas disparu, simplement j’ai arrêté de focaliser dessus pour profiter un peu plus. Après c’est vrai que c’est dans mon caractère, je ne suis pas prête à me passer d’une bonne pâtisserie ni d’une baignade alors j’assume tant bien que mal les conséquences…
    Et puis je me dis qu’après tout on a tous nos défauts et finalement, à part notre entourage, la plupart des gens ne les remarquent même pas. Je me force à me dire que sur la plage, les gens sont trop occupés à surveiller leurs enfants, s’enduire de crème ou lorgner les jolies filles pour remarquer mes petits bourrelets. Il n’y a que ma mère (et moi accessoirement) que ça dérange. Ca ne règle pas tout à fait le problème mais quand même ça m’aide un peu 🙂
    Je suis sure qu’on est nombreuses à se retrouver dans ton billet !

    Répondre
  12. Junon

    Le corps « hors normes » de Lena Dunham? Euh, elle est juste aussi rondouillarde que la majorité de ses contemporaines venant de pays riches, donc absolument pas hors normes (sauf si la norme est celle de la presse mais je crois bien que nous sommes tous d’accord pour dire qu’elle constitue un reflet très peu réaliste des morphologies actuelles…)

    Répondre
  13. Manon

    Une jolie note de blog !
    On comprend ce que tu ressent, et c’est vraiment important d’y réfléchir à deux fois avant de faire une remarque…
    L’été est une période difficile pour énormément de personnes, mais après tout, on est tous différent, que ça plaise ou non aux autres ! Alors, certes c’est compliqué, mais il faut passer outre et profiter 🙂
    Tu es très courageuse de publier ça sur ton blog, bravo 🙂

    Je suis de tout coeur avec toi ♥

    Répondre
  14. Au Pays de la Jupe

    J’aime beaucoup ton blog, et je me reconnais dans beaucoup de tes billets, dont celui-ci. Une remarque sur le physique peut vite entraîner un complexe, même si ce n’était pas le but premier de cette personne. Bien souvent, c’est juste dit « comme ça ». C’est donc très réconfortant de lire ton billet. Finalement, nous sommes tous dans le même cas, et il vaut mieux passer outre ces remarques « juste comme ça », et éviter d’en produire nous-même! J’espère lire encore beaucoup de tes articles, très sincèrement, ils font beaucoup de bien 😉

    Répondre
  15. Zaz'

    Wahou! Super! Merci pour ce bel interlude sur les petites « particularités » corporelles caractéristiques de chaque personne!… C’est plus de sincérité et de sensibilité!… C’est simple et c’est juste (puisque c’est ce que tu ressens)!… Merci de nous le partager, car je crois qu’on le vit tous à un bon moment donné!… Bref, MERCIII!! 🙂 et bravo pour ta fraicheur et ta sensibilité!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *