Les choses

Leschoses1

leschoses2

choses3

Une longue noooote pour des questions qui me viennent régulièrement en tête !

D’ailleurs ces notes vont continuer mais être peut-être un peu moins présentes. Je réalise que je mets beaucoup de temps à les faire et que c’est assez éprouvant… Ahah.

Je vous laisse découvrir le principe des bricothèques plus en détail, moi je vais manger en attendant 😉

Il se peut que j’édite l’article dans la soirée pour ajouter des notes.

Bisous !

15 réflexions au sujet de « Les choses »

  1. Wolowizzard

    Je trouve ce concept super intéressant ! Il y a deux ans, j’ai travaillé sur un projet d’épicerie solidaire étudiante et outre le côté  » épicerie « , on pouvait proposer de monter des projets. Je m’étais dit que faire un système de location d’appareils à raclette/fondue ou robot mixeur pouvait être super sympa. Genre pour 1 euro ou deux. Quand on est étudiant, on peut avoir envie de cuisiner mais les appareils coûtent cher (et prennent de la place). Malheureusement, mon idée n’a jamais convaincue pourtant je reste persuadée qu’elle est chouette 🙁

    Répondre
    1. Nepsie Auteur de l’article

      Oh, c’est sérieux ?! o_o
      C’est dingue que les gens n’aient pas été enthousiastes, moi ça me semble super au contraire.
      Après peut-être que le milieu étudiant n’est pas propice à ce genre d’initiatives parce que trop pauvre malheureusement (acheter du fromage à raclette, de la charcuterie, etc, c’est quasiment un budget bouffe pour une semaine) et c’est peut-être ça qui a bloqué.
      En revanche le concept d’épicerie solidaire est top ! J’avais vu un reportage à ce propos, ça m’aurait bien plu d’être cliente là bas 😉

      Répondre
  2. Luuna

    Moi j’aime bien tes notes ! Mais je comprends que ca prenne du temps ! J’aime bien ces petites pensées positives et réflexions sur notre société 🙂 ET je ne connaissais pas les bricothèques, mais c’est plutôt un bon concept !

    Répondre
    1. Nepsie Auteur de l’article

      :B
      Merci pour ton message !
      Je me mets dans un état second quand je réalise une note, c’est un peu « usant ».
      Mais de toutes manières j’ai des choses à dire sur plein de sujet, ahah, donc je n’arrêterai pas ce type d’article 🙂

      Répondre
  3. Neirbo

    Omnomnomnom la pelouse !
    Oui c’est tout mais ça m’a fait marrer :p

    Ah si, a Toulouse on a un truc qui s’appel le Mix’art qui fait un peu ce genre de chose, mais c’est plus orienté « art ». Ce genre d’initiative existe mais il faut croire que les foules ne s’y bousculent pas autant que chez zarach&M, triste.

    Répondre
  4. mademoiselle a

    J’habite a san francisco et nous on utilise la « Zipcar’, car une voiture nous couterais trop cher et se garer est impossible, donc a la place j’ai un abonnement a 25$ par an et puis apres je paye a l’heure ou la journee quand j’en ai besoin. J’adore ce system et il y a des voitures vraiment partout.

    Répondre
  5. lison

    Chez moi (à la campagne) on se prête beaucoup les outils (tronçonneuse, tondeuse, débroussailleuse, bétonnière…)
    j’ai aussi des potes dont la voiture est en commun avec une autre famille.

    Répondre
  6. Celine TIPKIN

    Super !! Félicitations, vraiment génial toutes ses notes. Je suis fan de votre idée de bricothèque (élargie) il faut du temps pour que cette idée fasse son chemin. Dans la même veine j’ai créé une plateforme communautaire de partage d’objets. On peut le faire avec sa famille, ses amis, ses voisins ou des inconnus. Tipkin a pour but de mutualiser les objets et de faire des rencontres autour de l’usage.

    Répondre
  7. La Comtesse

    Je trouve ça vachement cool comme concept 🙂
    Perso je teste le covoiturage en ce moment. C’est pas tout a fait la même chose mais c’est vaguement dans l’idée.
    Moi je serais ok de partager mais pas la machine à laver. C’est trop perso. Ou le lave vaisselle, idem. Ou les trucs où on fait à manger dessus. Mais pour le reste, c’est une excellente idée!

    Répondre
  8. Stern

    Tu m´as tout de suite fait penser aux ustensiles de cuisine ET aux robots… J´veux une kitchenAids…!! 🙂

    Bon à part ca, le principe de la buanderie communautaire est très répendu en Allemagne et en Autriche également.
    Par ailleurs, ce besoin de posséder devient d´autant plus ridicule quand on emménage avec son partenaire. 2x marteaux, 2x machines à raclettes, 2x… TOUT!
    Bon, nous on a trouvé la solution avec « Share & Care », un groupe FB extrêmement utilisé ici à Graz (Autriche) qui permet d´offrir ce qu´on n´a plus besoin. (Et donc également de recevoir gratuitement des choses dont les autres n´ont plus besoin.) Le seul principe de ce groupe est « pas d´argent » et jusqu´à maintenant, ca fonctionne très bien.

    Répondre
  9. Kowoo

    En effet, ce sont des super idées et je suis complètement d’accord avec toi sur le principe.
    Mais en réalité, tout n’est pas si rose. Je vis en Belgique et quand on est étudiant, il y a un principe de « kot ».. C’est un peu de la colocation, mais pas tout à fait non plus. Chacun loue sa chambre et partage cuisine/douche/wc. Je vivais avec 8 personnes et j’avais mis en commun mon appareil à croque-monsieur soit le truc le plus utilisé par un étudiant lambda et bien en moins de 3 mois le truc a été saccagé. Et pourtant, je vivais avec des « futurs cerveaux » (en disant ça, je sous-entends des gens théoriquement bien élevés, intelligents, propres, etc..) et qui plus est, des gens que je connaissais.
    Ce que je veux dire par là c’est que toi tu prends soin de tes affaires et tu te dis que les autres c’est pareil: eh bien non !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *